top of page

Choeurs d'opérette

Opérettes, mais aussi opéras, opéras-comiques, opéras-bouffe : nous allons mêler tout cela.

Par ce programme, nous allons chanter la comédie sentimentale, la bouffonnerie (avec son côté satirique), l’amusement, la fête, sur des airs dont certains sont très connus, intégrés dans notre paysage sonore actuel par des films, des publicités ou des jingles. Les œuvres dont il sont extraits ont toutes été créées fin 19è à Paris, sauf une à Prague, elles ont eu aussitôt un immense succès public, et pour quelques unes sont encore  fréquemment programmées aujourd’hui.

 

 

AFFICHE A3_CONCERT VERZE juillet 2024_page-0001.jpg

Programme

 

Les Saltimbanques, opéra-comique

Louis Ganne, livret (texte) : Maurice Ordonneau  - créé à Paris en 1899. 

→  C’est l’amour (final)

 

La Mascotte, opérette 

Edmond Audran, livret Henri Chivot, Alfred Duru – créé à Paris en 1880. 

Le sujet est centré sur Bettina, une mascotte, sorcière qui porte chance à condition qu’elle reste vierge. Or Bettina qui ne se sait pas mascotte, est amoureuse.. mais pas de celui à qui elle apporte bonheur et réussite.. 

Introduction, le choeur La vendange se termine, les couplets du vin doux, de l’acte 1 

 

Les Cloches de Corneville, opérette

Robert Planquette, livret : Clairville, Charles Gabet – créée à Paris en 1877.

Compositeur peu connu, œuvre peu appréciée des critiques mais immense succès public, traduite en 5 langues, exportée aux Etats Unis. 

La chanson du cidre

 

La Vie Parisienne, opéra-bouffe

Jacques Offenbach, livret : Henri Meilhac, Ludovic Halévy – créé à Paris en 1866

L’oeuvre, qui a triomphé à l’exposition universelle, parodie les nuits parisiennes en mêlant la bouffonnerie, la cocasserie sentimentale vaudevillesque (moquerie des situations catastrophes), le vin abondant. Le livret est salué par sa modernité et son esprit jeune. Offenbach d’origine autrichienne, joue avec le rythme et la sonorité des mots. Elle a été largement exportée (Belgique, Vienne, Berlin, Alger, New-York, ...)

Introduction, le choeur des voyageurs de l’acte 1

 

Docteur Ox, opéra-bouffe

Jacques Offenbach, livret adapté d’une nouvelle humoristique de Jules Verne (Une fantaisie du Dr Ox)– créé à Paris en 1877, par un désir de collaborer entre Offenbach et Jules Verne, suite à un opéra-féérie créé par Offenbach. 

2 personnages, Dr Ox et son assistant Ygène, veulent proposer un éclairage gratuit grâce à un gaz qui a l’inconvénient de rendre, gens et bêtes, temporairement agressifs . Folie douce d’un savant, moquerie d’une société embourgeoisée, art lyrique sont les thèmes de cette œuvre où la mise en scène était particulièrement importante et remarquable.

C’est vraiment étonnant

 

La Perichole, opéra-bouffe

Jacques Offenbach, livret  Henri Meilhac, Ludovic Halévy à partir d’une comédie de Prosper Mérimée : Le carosse du Saint Sacrement– créé à Paris en 1868.

Le sujet traite de la misogynie et du pouvoir patriarcal d’un vice roi au Pérou face à une courtisane indienne, au XVIIIe. Pour Offenbach, cette œuvre était d’une grande noirceur, et ce personnage féminin le seul digne. On y aurait vu une moquerie de Napoléon III et de la cour de l’impératrice Eugénie.  Vertige des raccourcis du temps ! 

Choeur de fête, et La chanson des 3 cousines

 

La Fiancée vendue,  opéra-bouffe

Bedrich Smetana (Tchèque), livret Karel Sabina – créé à Prague en 1866, 

Aussitôt très populaire dans son pays de création, dans le monde germanique, et au-delà, cette œuvre n’est entrée au répertoire de l’Opéra de  Paris qu’en 2008. C’est une farce, une comédie, pétillante et pleine d’énergie, où il est question de mariage arrangé pour une jeune femme amoureuse d’un autre. 

C’est la fête du village

 

Faust, opéra

Charles Gounod, livret Jules Barbier, Michel Carré, à partir de la pièce de Goethe – créé à Paris en 1859.

Personnage mythique, antérieur même au conte allemand du XVIe s qui a inspiré Goethe, Faust est un magicien, astrologue, jeteur de sorts, charlatan, pactisant avec le diable, qui a  marqué l’imaginaire au cours des siècles, au travers de multiples réécritures, elles-mêmes inspirant des mises en musique successives. Celle de Gounod, fasciné par Goethe,  a été un succès phénoménal à sa création, près de 3000 représentations à l’opéra Garnier, et continue d’être fréquemment adapté à travers le monde. 

Valse et choeur, acte 2

Pour les curieux ou les perdus : l’opéra est une forme de musique mêlée à du théâtre, pour orchestre, chanteurs (solistes et choeurs), et danseurs. Tous les textes sont chantés.

L’opéra-comique mêle à l’opéra du théâtre parlé, le sujet peut-être dramatique (ex : Carmen), historique. L’opéra-bouffe en est une forme dans un registre léger ou comique, souvent satirique. L’opérette en est une autre forme dans le registre de la comédie sentimentale.

Le  concert sera précédé d'un pique-nique (à partir de 18h30), puis entrecoupé de moments de dégustation de vins de coopérateurs des Terres Secrètes. Des restaurateurs mobiles seront présents (pizzas, crèpes salées et sucrées, spécialités grecques...) 

bottom of page